RENTREE MUSIQUE
RENTREE MUSIQUE
MUSIC SCHOOL
EAGLETONE FT1000 PAGE
ACHAT WOODBRASS STORES PARIS
ACHAT CANON LEGRIA
ACHAT SAMSON XP150
ACHAT SAXOPHONE ALTO HIGHWAY ROAD
ACHAT YAMAHA SILENT BRASS
containercontainercontainercontainercontainercontainercontainercontainer
Deal Débile
IBANEZ
1,971.01€
1,139.00€
Guitare électrique - 7 Cordes
RG2627ZE BLACK JAPON BLACK + ETUI
ÉCONOMISEZ 832.01€!Je ne résiste pas
BIENVENUE
Veuillez vous connecter
My Music TestTestez votre matériel et tentez de gagner l'instrument mis en jeu.
My coverRéinterprétez une chanson et tentez de gagner un instrument !
Petites annonces pour MusiciensVous souhaitez faire connaître votre école, studio ou encore vendre votre matériel d'occasion, c'est ici que ça se passe !
Petits annonces
Woodbrass TVPlus de 1000 vidéos pour tout savoir sur l'actualité des marques
Artistes WoodbrassIls ont choisi Woodbrass pour leur matériel de tournée, de studio, découvrez leurs interviews !
Blog NewsWoodbrass coté coulisses !Tests, articles, conseils...
Simon Ghnassia (responsable pédagogique Woodbrass Music School) – Interview

Simon Ghnassia (responsable pédagogique Woodbrass Music School) – Interview

Publié le 11 septembre 2014 Par Woodbrass Team

Vous connaissiez Woodbrass comme votre site de référence pour les achats d’instruments de musique, il faudra désormais aussi compter avec nous dans le domaine de l’enseignement ! La Woodbrass Music School ouvre ses portes en octobre et propose des cours avec une philosophie et des tarifs qui permettront à tous de se faire plaisir rapidement. Plus que jamais, la musique est à tout le monde ! Pour assurer la cohérence entre profs, Simon Ghnassia assure la tâche de responsable pédagogique, et il nous explique son approche dans cette interview.Quel a été ton parcours musical ?J’ai commencé la musique à l’âge 5 ans par le solfège et le violon classique, jusqu’au diplôme de fin d’étude de conservatoire que j’ai eu à 15 ans. Entre temps à 13 ans j’ai commencé la guitare classique au conservatoire, j’ai fait 4 ans jusqu’au troisième cycle départemental que j’ai eu avec mention bien. Entre temps je jouais aussi avec mon père qui est très mélomane et j’ai donc écouté beaucoup de blues, de rock et de jazz. A mes 18 ans j’ai fait un fabuleux voyage aux Etats Unis dans une fac pendant 3 mois. J’y ai découvert mes talents d’enseignant, lorsque j’ai expliqué le COD à une classe d’américains qui apprenaient le français. J’y ai aussi fait un concert incroyable en remplaçant un guitariste au pied levé dans un groupe de blues. En rentrant en France je me suis donc dit que je voulais faire de la musique. J’ai vraiment commencé à travailler mon instrument, d’abord à l’école Atla où j’ai pris des cours de chant, de guitare blues avec Mauro Serri, d’harmonie… J’ai ensuite fait 2 ans au CIM où j’ai travaillé le jazz avec Jimi Drouillard. Venant du blues et du classique, j’ai eu beaucoup de mal avec l’harmonie. J’ai continué en travaillant en cours particuliers, notamment avec Tam De Villiers qui m’a beaucoup apporté en jazz, j’ai fait des stages, des jams… J’ai fini par faire un an au CMDL, ce qui m’a permis de confirmer mes acquis.Comment en es-tu venu à l’enseignement ?
Lire la suite de l'article
Korky (vidéaste de Shaka Ponk) - Interview

Korky (vidéaste de Shaka Ponk) - Interview

Publié le 09 septembre 2014 Le groupe Shaka Ponk est un exemple sans précédent d'un groupe de rock made in France qui a atteint un succès colossal (Bercy en tête d'affiche, excusez du peu !) sans se compromettre à faire de la soupe ou des morceaux-blague à la Patrick Sébastien. Ce succès est évidemment passé par le talent musical des membres du groupe, mais aussi par leur énergie incroyable sur scène et le visuel très développé qu'ils y utilisent pour faire de leurs concerts une expérience multimédia. Aux manettes de la vidéo, Korky est un membre du groupe à part entière, et tient une place particulière dans le cœur des fans puisqu'il vient à leur contact, armé de son casque de football américain et bardé de caméras, dont la fameuse Canon Legria Mini X dont il a fait la connaissance il y a peu.

Tu es le seul membre non musicien de Shaka Ponk, n’est-ce pas ?C’est ça : je joue de la caméra !Comment s’est passée ton intégration au groupe ?Je suis venu à un concert avec une petite caméra, je me suis dit que ça leur plairait peut-être d’avoir des images en plus, puis de fil en aiguille ils ont insisté pour que je revienne. On a ensuite investi dans un Canon 5D puis j’ai quitté mon boulot pour me consacrer au groupe à plein temps, c’était il y a cinq ans. Je suis arrivé dans un univers que je ne connaissais pas du tout. Depuis, j’ai de plus en plus de responsabilités côté vidéo : j’ai aidé à réaliser les clips, puis travaillé sur les images intégrées aux shows live. L’image a toujours été un aspect super important, je filme tout mais tout le monde met la main à la pâte pour le traitement.
Lire la suite de l'article
Les bons conseils du Dr Woodbrass : jouez ce que vous aimez

Les bons conseils du Dr Woodbrass : jouez ce que vous aimez

Publié le 06 septembre 2014 Par Woodbrass Team

En ces temps de rentrée, beaucoup d’entre vous vont se mettre (ou se remettre) sérieusement à la pratique d’un instrument. Pour vous aider dans ce chemin semé d’embûches et de petits plaisirs, Woodbrass vous a concocté une série de conseils à mettre entre toutes les mains. Bonne lecture, et surtout bonne musique !Pas simple de trouver un répertoire à travailler… Nous apprenons tous par imitation, et il faut donc trouver des pièces et morceaux à reproduire pour en arriver à finalement développer son propre style. La musique étant une affaire de goût, vous allez entendre les défenseurs de différentes chapelles vous guider vers tel ou tel répertoire « indispensable ». Jouer sur une Telecaster sans bosser les plans country de James Burton ? Vous n’y pensez pas ! Acheter un Nord avec des sons de Rhodes et ignorer les voicings alambiqués de Herbie Hancock ? Anathème ! Faire l’impasse sur In A Silent Way de Miles Davis lorsqu’on s’échine à la trompette ? Délirant…Vous l’aurez compris : les bons conseils ne manquent pas, mais ils ne doivent jamais vous faire perdre de vue la raison pour laquelle vous avez commencé à jouer de votre instrument. Il y a forcément un artiste, un compositeur et / ou un album qui vous a donné le déclic, et votre librairie iTunes (ou Spotify, on n’est pas sectaires) est pleine de morceaux qui représentent autant de routes à emprunter dans votre chemin vers la maîtrise instrumentale. Autrement dit, jouez ce que vous aimez ! Le travail d’un instrument est un processus suffisamment exigeant pour ne pas se rajouter le handicap d’un répertoire qui ne vous parle pas… Vous verrez, le fait de jouer un morceau que l’on aime est une expérience unique.
Lire la suite de l'article
Nouveau Magasin

Top ventes