panier
Vous avez 0 article dans votre panier
Total 0.00€
Voir mon panier
France
fr en
België
fr en nl
Portugal
pt en
United Kingdom
en
Luxembourg
fr en
Italia
it en
Deutschland
de en
Schweiz
Österreich
de en
Nederland
nl en
España
es en
United States
en

Ces périodes de confinement imposées sont une bonne occasion pour lancer ses projets musicaux sur la toile planétaire. En effet vous rêviez de créer une chaîne YouTube, de réaliser vos propres vidéos, de développer des podcasts ? Mais sachez que plusieurs facteurs sont à prendre en compte. Caméra, micro, logiciel de montage, éclairage... Alors pour vous aider dans cette jungle voici une sélection de matériels nécessaires pour savoir comment faire un podcast et proposer un contenu de qualité.

Par Woodbrass Team

Qu'est ce que le podcast audio et vidéo ?

Le podcasting, que l’on peut traduire littéralement par « diffusion pour baladeur », est un moyen de diffusion de fichiers qu’ils soient audio ou vidéo sur Internet. Ce contenu est alors mis à disposition du public sur un site et pourra se concrétiser par une diffusion immédiate en directe, une diffusion à la demande en streaming, ou en téléchargement pour une lecture ensuite sur un appareil mobile. Grâce au développement de la fibre et au débit grandissant des communications web, la généralisation du site YouTube et des podcasts est devenue la norme. Un nouveau métier en a même découlé : Youtuber. En fait, le concept est simple : se filmer puis le diffuser soit en direct « live streaming » ou en différé chez un hébergeur comme YouTube, Viméo, ou encore Dailymotion.

Alors de quels matériels avons nous besoin pour enregistrer un podcast ?

Tout d’abord la source vidéo. Celle-ci peut être captée par un appareil photo reflex numérique type DSLR, une caméra numérique, un smartphone, une tablette, la webcam de votre ordinateur et pourquoi pas une GoPro. L’enregistrement de la source sonore qu’elle provienne d’une simple voix ou de la captation de musiciens jouant en live est l’un des maillons importants de vos futures podcasts. Du plus simple et abordable, au plus élaboré et couteux, vous n’aurez que l’embarras du choix.

La première solution, la plus évidente, serait d’utiliser le son du micro interne de votre ordinateur, votre tablette ou votre smartphone. Mais honnêtement la qualité finale ne sera pas vraiment au rendez-vous ! Mais alors quel type de micro choisir pour enregistrer un podcast ? Disons que tout va dépendre du matériel qui servira à l’enregistrement : ordinateur, enregistreur numérique externe, smartphone…

J’enregistre depuis mon smartphone

La manière la plus simple et la plus économique sera de réaliser l’ensemble de vos prises par l’intermédiaire de votre smartphone. Libre à vous d’utiliser le micro interne de votre téléphone mais attention vous aurez de fortes chances d’obtenir un son de piètre qualité. La solution ? Vous procurer un micro externe spécifique élaboré pour cette utilisation qui se branchera sur le port USB des smartphones Android ou sur le Ligthing de l’iPhone. Une application « maison » est généralement livrée offrant de contrôler ses paramètres depuis le téléphone.

Dans ce domaine, les italiens d’IK Multimedia sont les champions. Depuis des années le constructeur développe des produits musicaux pour appareils nomades compatibles iOS et Android. Parmi leur vaste catalogue, le choix sera alors fonction de vos besoins pour votre podcast. Très complet, l’iRig Mic Video est construit autour d’un micro shotgun, qui pourra aussi se raccorder à un appareil photo DSLR, et qui dispose de convertisseurs HD 24 bits / 96 kHz. Solution de poche, l’iRig Mic Cast 2 sera lui idéal pour se brancher à n’importe quel smartphone. Fonctionnant en bluetooth, le Memory Mic de Sennheiser lui dispose de plus d’un atout, notamment une portée importante et le stockage jusqu’à quatre heures d’enregistrement.


J’enregistre directement depuis mon ordinateur

Vous avez certainement tous un ordinateur desktop ou portable ! Ce dernier vous sera très utile pour par exemple élaborer des podcasts en y adjoignant les services d’un micro USB. Cette technologie permettra d’enregistrer votre voix directement sur le disque dur de votre ordinateur sans avoir à passer par une interface audio. Une fois présent comme fichier, vous pourrez alors l’éditer avec des logiciels de montage audio. L’intérêt ? Une fois branché sur la prise USB, ce micro sera directement reconnu par le système que vous travaillez sur Mac comme sur PC.

Efficace, et pour moins de 50 €, optez pour le Bird UM1, micro de podcast idéal pour les débutants. Vous le connectez simplement en USB et le tour est joué. Vous pourrez également vous tourner vers des solutions plus complètes comme le Røde NT-USB, l’AKG Lyra avec son look rétro des années 50 ou encore le Samson Satelitte.


Je passe par un enregistreur numérique

Pour une qualité optimale, rien de mieux qu’un enregistreur audionumérique externe. Ces appareils ont fait leurs preuves depuis des années, et sont plébiscités par les chasseurs de sons, les adeptes du « Field Recording », comme les journalistes en reportage extérieur. Plusieurs marques se sont d’ailleurs spécialisées dans cet univers et l’une des plus emblématiques est bien celle des japonais de Zoom.

Pour les budgets les plus serrés, le H1n de Zoom propose deux pistes, en fait une piste stéréo grâce à ses deux micros. Et son pack adapté lui ajoute un mini trépied, un sac de transport et une bonnette. Plus évolué mais plus cher, le H4n Pro sera le compagnon idéal d’une bonne captation pour vos podcasts. Ce dernier permet l’enregistrement en simultané sur quatre canaux. Il dispose de préamplificateurs haute fidélité et de micros stéréo en position X/Y qui sont ajustables entre 90 et 120°. Plus étrange le F1-SP, toujours chez Zoom, est un enregistreur numérique deux pistes sur carte SD sur lequel est placé un microphone de type canon hypercardioïde dans son prolongement ! Actuellement, pour une utilisation immédiate de ce type d’enregistreur, nous vous proposons aussi un vaste de choix d’enregistreur sous forme de packs, incluant tous les accessoires essentiels.


J’opte pour un enregistreur audio / vidéo

Décliné des enregistreurs audionumériques portables, ces enregistreurs audio et vidéo réalisent une action complète et simultanée dans la capture de sons et d’images animées. Ils fonctionnent en gros comme un enregistreur audio mais couplé à une webcam : l'idéal pour un podcast video !

Comme à son accoutumé, Zoom est encore bien présent sur ce segment en proposant sa gamme Q2n. Cette dernière dans son modèle standard affiche les caractéristiques suivantes : Résolution d’image HD 1080 p et audio en Wav jusqu’à 24 bits / 96 kHz. Pour moins de 100 € supplémentaires, le Q2n-4K comme son nom l’indique offrira une résolution plus importante et des fonctionnalités plus avancées. Quand au constructeur Marantz, il propose avec l’AVS une solution de diffusion tout-en-un avec un look rétro futuriste en forme de ventilateur ! Etrange, n’est-il pas ?


J’enregistre à partir d’une caméra ou d’un reflex numérique

Pour les adeptes du streaming ou du podcasting audio/vidéo, il est clair que la solution ultime sera d’utiliser une caméra numérique HD ou un appareil photo reflex numérique (nommé aussi par nos amis d’Outre-manche DSLR pour Digital Single-Lens Reflex). Mais si la fonction vidéo pour ce type d’appareil est idéale, le micro interne laisse souvent à désirer. Et oui la musique, étant souvent le parent pauvre de l’image ! Alors, la solution pour avoir un son de qualité sur vos podcasts ? Opter pour un micro externe. Mais lequel choisir ? Tout dépendra de l’ambiance que vous désirez obtenir. Une personne, deux personnes doivent parler en même temps ?

Souhaitez vous que le micro soit visible ou au contraire plus discret ? Dans ce cas, le micro cravate, ou Lavalier dans la langue de Shakespeare, est l’aboutissement parfait car il viendra se clipser sur les vêtements en toute discrétion.
Le constructeur australien Røde propose plusieurs modèles abordables. Par exemple le Smartlav+ est très malin. Il se construit comme un micro cravate qui viendra directement se brancher sur le smartphone. En lui adjoignant l’adaptateur SC3, à moins de 11 €, vous pourrez alors le brancher sur votre appareil DSLR. Même chose pour le Røde Lavalier Go, qui associé à un système Wireless, offrira la captation sans fil de votre podcast. Avec le VideoMic, vous obtiendrez un excellent microphone de type canon disposant d’une isolation très fiable. Plus élaboré, le Røde NTG2 est un micro canon à condensateur qui ira facilement se positionner sur une caméra numérique. Si le pays de l’Outback est à l’honneur avec Røde, bienvenu aussi chez les italiens d’IK Multimedia avec leur modèle iRig Mic Lav qui reprend le même principe. Leur modèle Dual offrira même un pack de deux micros pour de chouettes discussions en duo.


Je monte mon home-studio

Dernière hypothèse et certainement la plus complète. Souhaitez-vous coupler votre passion pour la production musicale avec une envie de diffusion de votre travail sur YouTube en réalisant des podcasts ? Alors votre home-studio pourrait bien devenir le cœur névralgique indispensable de votre travail. Alors, quels sont les éléments communs à ces deux univers ? Pour y répondre, nous allons partir sur une configuration basique de home-studio construite autour de votre ordinateur.

Premier maillon : l’interface audio, ou carte son. Alors là, disons le simplement. C’est la jungle… Car on ne compte plus le nombre de marques et de références qui inondent le marché. Pour vous en rendre compte, faites juste une recherche sur notre site, et vous verrez !

Si vous n’êtes pas encore équipé de ce type de matériel, ou que vous souhaitez tout simplement en changer, voici une petite sélection de produits d’entrées de gamme comprenant deux entrées et deux sorties audio, abordables et fichtrement fonctionnelles pour enregistrer un podcast. Entre 100 et 120 €, citons la Komplete Audio 2 de Native Instruments et la Focusrite Scarlett Solo de troisième génération. Un bon plan : pour 209 €, le bundle Scarlett Solo Studio G3 ajoute à cette interface un casque et un micro avec son câble XLR ! Besoin de plus d’entrées ? Vous pourrez alors vous tourner vers l’iD 14 des anglais d’Audient.

Abordons maintenant, la pierre angulaire de votre home-studio pour la prise de voix. Le micro… Nous avons déjà vu quelques références spécifiques plus haut, notamment celles qui se branchent en USB directement sur l’ordinateur, voyons maintenant les micros de studio qui seront redoutable d’efficacité pour vos enregistrements instrumentaux. De la même manière, le nombre de marques et de références sont tous les mois exponentiels. Et comme qui dirait, il y a du monde sur la corde à linge… Petit tour d’horizon de quelques micros de studio qui rivaliseront en qualité comme en esthétique, tout aussi important dans le cadre d’un podcast vidéo. Et oui cela sera toujours plus joli que votre auditoire vous voit parler dans un micro qui a du style. Pour un montant plus que raisonnable direction l’Eagletone Sense 200 et l’Audio-Technica AT2020. Pour des budgets plus conséquents, vous pourrez partir sur un Røde NT1-A ou encore un Shure SM7B

Une bonne prise de son nécessite une bonne écoute. Voilà qui est clair. Contrôler vos enregistrements au casque est indispensable avant de diffuser vos podcasts ou vos vidéos YouTube. Et oui on n’est jamais à l’abri de découvrir en fond le bruit d’une perceuse ou le chien du voisin qui hurle à la mort. Ca ne fait pas sérieux… Le bon geste sera donc de contrôler avant diffusion vos sources avec un casque. Et plus précisément, un casque fermé ou semi-ouvert qui englobe bien les oreilles. Bannissez donc les écouteurs in-ears (intra-auriculaires), et encore plus ceux fournis avec votre smartphone. Comme pour les micros, l’offre en casque est pléthorique et vous en aurez pour tous les budgets.

Pour moins de 30 €, le Bird Instruments HP-1000 fait bien le boulot. Grâce à sa faible impédance il pourra également se connecter à votre smartphone pour une bonne balade en forêt. Pour quelques dizaines d’euros de plus, vous pourrez vous tourner vers l’Eagletone Original First ou l’AKG K240 MKII qui vous offriront une excellente isolation contre les bruits extérieurs. Et si votre budget le permet, pourquoi ne pas se tourner vers des constructeurs pionniers en la matière. Sennheiser avec son mythique HD 25, dont la version Light vient tout juste de sortir. Beyerdynamic dont la série des DT, comme le DT-770 Pro, équipe de nombreux studios. Audio-Technica, dont le savoir-faire japonais à toute épreuve nous a donné la série des ATH, avec l’ATH-M50x. Mais aussi les français de Focal avec le Listen Pro dont la maitrise de fabrication n’est plus à présenter. Et enfin, pour les budgets conséquents, le Neumann NDH 20.


Confinés certes, mais ouverts sur le monde…

Nous avons donc abordé dans cet article quelques solutions simples à mettre en place pour que YouTube coule dans vos veines. Le sujet est vaste, c’est clair, car bien d’autres accessoires seront ensuite à ajouter pour que création et diffusion riment ensemble. N’hésitez pas à nous suivre sur notre blog @lamusiquestatoutlemonde pour plus d’informations. Nous y évoquerons bien d’autres sujets comme « Comment choisir son casque et ses enceintes de monitoring », « Quels sont les logiciels indispensables à un bon montage » et bien d’autres conseils techniques que vous soyez batteur, saxophoniste, guitariste…

En attendant, prenez soin de vous et de votre entourage.
Profitez de ces moments imposés pour créer et vous évader par la musique.
Restez chez vous et #Jouemoidelamusique, c’est important !